Le secret derrière la matière

L’erreur stratégique de l’Occident

Lorsque le concept de guerre contre le terrorisme a d’abord été introduit, les défenseurs de cette notion étaient d’avis que ce problème serait résolu en un rien de temps grâce à des armes avancées, tout en croyant qu’ils apporteraient la démocratie au Moyen-Orient en peu de temps. Les pays islamiques étaient des cibles choisies, mais personne n’a demandé aux Musulmans leurs opinions. Ils ont fait pleuvoir des bombes sur les pays musulmans au nom de la lutte contre le terrorisme. Ils ont essayé d’apporter la démocratie par des coups d’Etat et des émeutes. Mais pas une fois, ils ne se sont arrêtés et demandés ce que voulaient vraiment les Musulmans. Ainsi, pour les mêmes raisons qu’ils ont mal calculées, les conduisant à croire que le terrorisme serait de courte durée, les pays du Moyen-Orient n’ont toujours pas atteint la démocratie.

Certains cercles occidentaux n’ont pas encore réalisé cette erreur stratégique ou ne sont pas disposés à l’admettre. En ne parvenant pas à voir que les organisations radicales sont des groupes réactionnaires - dont les racines reposent principalement dans l’esprit de vengeance - certains de ces pays sont après le développement de contre-réactions contre celles-ci. En raison de leur haine du radicalisme, les éléments de droite et leurs partisans ont déclaré une guerre à tous les Musulmans. Ils supposent que la solution est d’autoriser et d’utiliser plus d'armements au Moyen-Orient. La solution réelle qui peut mettre fin au radicalisme est ignorée et, par conséquent, tous les Musulmans sont considérés comme des ennemis.

Le Conseil des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l’Union européenne s’est récemment réuni à Bruxelles pour discuter de la question de « la structuration de la défense européenne ». Dans un communiqué publié après la réunion, il a été déclaré que les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l’UE avaient cimenté leur coopération défensive et qu’en cela, davantage allait être fait, indiquant que l’objectif était de protéger les citoyens de l’UE. La déclaration affirmait aussi que l’UE assumerait une plus grande responsabilité pour sa propre sécurité et sa défense.

Malgré cela, le projet d’établissement d’un système de défense conjoint de l’UE, qui se réfugie en la force de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) depuis sa fondation, a été vu, du point de vue défensif, comme irréaliste par les analystes. Il sera bénéfique d’examiner le but réel de cette initiative. L’UE est une entité protégée par l’OTAN et loin des menaces d’attaque externe. L’idée de renforcer la défense est sûrement dans les droits de chaque pays. Cependant, la tentative ici a été faite principalement contre les « menaces internes ».

Bien que ces menaces internes aient été avancées comme étant le radicalisme, sa portée a été étendue aux Musulmans, en particulier aux réfugiés qui ont dû fuir leur patrie.

Bien sûr, cette tentative poursuit également des objectifs transfrontaliers. L’une des principales résolutions adoptées lors de la réunion est de créer un organe spécial chargé d’exercer la mission de formation militaire dirigée par l’UE en République démocratique du Congo, au Mali et en Somalie. La domination politique, commerciale et militaire de l’UE, en particulier en Afrique, est bien connue. Ce que l’UE désire avec ces décisions est le renforcement de sa domination militaire en Afrique. Il faut se rappeler que divers mouvements politiques et radicaux en Afrique ont été principalement éliminés par la violence, avec la participation de l’Europe. Menant déjà des vies difficiles, les Africains sont confrontés à encore plus de fléaux de radicalisme, dans cette atmosphère assaillie par l’esprit de violence. Il faut savoir que la violence engendre plus de violence.

De manière générale, il ne serait pas faux d’associer l’objectif principal de cette alliance défensive - qui est censée être formée dans le corps de l’UE indépendamment de l’OTAN - à l’Islam. En passant progressivement vers l’extrême droite, les administrations de l’UE ont adopté un ton de plus en plus irrité chaque jour, jusqu’à un point où ils ne pouvaient même plus se concilier entre eux. Les avertissements furieux de certaines sections à l’égard des réfugiés et des Musulmans témoignent du fait que certains administrateurs de l’UE ont mal compris la lutte contre le terrorisme et ont commis une énorme erreur en prenant position contre l’Islam. Ils ne réalisent pas que la solution à l’Islam radical réside dans le véritable Islam.

Un projet de structuration défensive conjointe signifie plus de soldats, d’armes, de bombes et de colère. L’Europe croit que cela les protégera du radicalisme. Sous cette illusion, l’Europe a apparemment encore à apprendre que le radicalisme est alimenté par les armes et la colère. Elle ne tient pas compte du fait que cela n’intimidera pas les radicaux et, au contraire, alimentera encore plus leurs esprits vengeurs et que cela mènera à une atmosphère de ressentiment et de méfiance parmi les Musulmans pacifiques. L’Europe est un continent qui héberge un nombre important de Musulmans. Le fait que les Musulmans soient sujets à des sentiments d’exclusion sur ce continent, endommagera considérablement l’esprit d’unité et de solidarité. Et une Union européenne qui a perdu son intégrité peut tomber de manière significative du pouvoir. Ce n’est pas une image agréable ; ni pour l’Europe, ni pour le monde.

Si certains Occidentaux veulent vraiment lutter contre le radicalisme et veulent vraiment le faire pour des valeurs humanitaires et la paix, ils devraient alors chercher à trouver la solution en s’alliant aux vrais Musulmans. Pour avoir une solution, ils devraient consulter les vrais Musulmans et s’efforcer d’apprendre les erreurs du radicalisme à partir du véritable Islam. Ils devraient essayer de développer des méthodes de lutte selon le Coran, et non selon leurs propres vérités. Un modèle conceptuel, qui essaie d’imposer ses propres vérités et d’apporter la haine, ne réussira jamais. Cela n’apportera rien et, en même temps, incitera à plus de haine.

Certains groupes tentent d’aider ces personnes en essayant d’encourager un environnement de violence sous le couvert de lutte contre le radicalisme. Et ce sont ces mêmes personnes qui font combattre les Musulmans entre eux. Mais ceci est un plan défaillant dès le début. Cependant, bien qu’il ne se matérialise pas, il est évident qu’un tel plan fait des ravages dans le monde musulman. Par conséquent, la mission revient encore aux vrais Musulmans qui doivent servir de modèle en adoptant le chemin de l’amour et de l’union entre eux et prouver qu’ils sont inébranlables. Ceci est et sera une bonne leçon à ceux qui ont l’intention de tendre des intrigues malveillantes, en particulier dans le monde islamique. Les portes seront fermées au radicalisme et ils donneront un exemple à ceux qui pensent que la haine peut tout résoudre. Ce sera également la première étape d’un environnement pacifique qui comprendra également l'Occident.

Article d’Adnan Oktar sur New Straits Times & Riyadh Vision :

http://www.nst.com.my/news/2017/04/226657/wests-strategic-mistake

http://www.riyadhvision.com.sa/2017/04/09/the-wests-strategic-mistake/

2017-04-25 15:19:00

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top