Le secret derrière la matière

< <
5 / total: 10

Le Temps Est Aussi Une Perception

Jusqu'ici il a été question de la matière, considérée comme ayant une existence absolue, n'est en réalité qu'une perception, une image reçue dans le cerveau. Cette réalité tire son importance dans la mesure où elle contribue à l'augmentation de la crainte et de l'amour pour Allah, à la propagation de la spiritualité et des bonnes valeurs morales ainsi qu'à l'effondrement du matérialisme.

Il existe, par ailleurs, un autre concept que les matérialistes jugent éternel et absolu : le temps. Comme la matière, le temps est une perception et n'est certainement pas éternel. Il fut créé à un moment donné. En plus d'avoir été prouvé par des éléments scientifiques, ce fait est révélé dans plusieurs versets coraniques.

Le temps est un concept né de la comparaison d'un instant à un autre

Le temps est un concept qui dépend totalement de nos perceptions et de la comparaison que nous faisons entre nos perceptions. Prenons un exemple. Vous êtes à ce moment précis en train de lire ce livre. Supposons qu'avant cela, vous avez pris une collation dans la cuisine. Vous pensez qu'il y a un écart entre le moment où vous étiez dans la cuisine et ce moment-ci. Pour vous, cet écart représente le temps. En fait, votre mémoire a enregistré l'information selon laquelle vous avez mangé dans la cuisine. Ensuite, vous comparez le moment présent avec l'information emmagasinée dans votre mémoire et l'assimilez à la notion de temps. Sans cette comparaison, le concept temps disparaît et existe alors uniquement l'instant présent.

La cérémonie de remises de diplômes est un événement marquant. En comparant les autres informations en mémoire depuis la fin des études, avec le moment présent, l'individu se fait une idée du temps passé. Mais ce sentiment de longueur ou de brièveté est interne au cerveau.

 

temps, téléphone

Nous pensons qu'un laps de temps s’est écoulé entre le moment où le téléphone sonne et le moment où nous entendons la voix de notre ami à l’autre bout du fil. Nous disons de cette intervalle qu'il s’agit du "temps". Le temps est une perception née de la comparaison entre ce que nous vivons à un moment donné et le passé.

temps

Le temps est un concept qui dépend de la comparaison d’évènements vécus. Par exemple, quelqu'un entre dans une pièce. Plus tard, il voit un stylo par terre et se penche pour le ramasser. Il prend le stylo et le pose sur la table. La personne fait une comparaison entre toutes ses actions. Elle estime qu'un espace de temps s’est écoulé entre chaque situation et en découle sa perception du temps.

De la même manière, lorsqu'on observe un individu se pencher pour ramasser un crayon tombé au sol et le reposer sur la table, il établit une comparaison. L'observateur enregistre les gestes de l'individu qui se penche, qui ramasse le crayon, qui place le crayon sur la table comme des informations dans son cerveau. La perception du temps naît de la comparaison de ces informations entre elles.

 

Le physicien Julian Barbour définie le temps de cette manière:

"Le temps n'est rien qu'une mesure des positions changeantes des objets. Un pendule oscille, les aiguilles de l'horloge avancent." 40

En résumé, le temps est composé de quelques informations enfouies dans la mémoire dans le cerveau. Il découle de la comparaison d'images. Si quelqu'un était dépourvu de mémoire, il vivrait seulement dans le temps présent. Etant donné que son cerveau est incapable de faire ces interprétations, il ne peut pas avoir le sens du temps.

Le temps est une perception: opinions des scientifiques

Aujourd'hui il est scientifiquement reconnu que le temps est un concept issu de l'arrangement séquentiel défini des mouvements et des changements. Nous essaierons de clarifier l'ensemble en proposant des exemples des penseurs et des scientifiques ayant établi cette vérité.

Le physicien Julian Barbour provoqua un grand remous dans le monde scientifique avec son livre intitulé La fin du temps (The end of time) dans lequel il examina les notions de l'intemporalité et de l'éternité. Il montra qu'il était difficile pour beaucoup d'entre nous d'accepter l'idée que le temps est une perception. Une entrevue avec Barbour dans le magazine Discover reprenait les commentaires suivants à propos du temps étant une perception:

"J’ai encore du mal à l'accepter", dit Barbour. Mais bon, le sens commun n'a jamais été un guide fiable pour comprendre l'univers. Les physiciens confondent nos perceptions, depuis que Copernic était le premier à suggérer que le soleil ne tourne pas autour de la terre. Après tout, nous ne ressentons pas le moindre mouvement de la rotation dans le vide de la terre à quelques 67.000 miles par heure. Notre sens du passage du temps, affirme Barbour, est aussi butée que le credo de la Société de la Terre Plate." 41

illusion, futur, mémoire

Le passé d’une personne est composé d’informations compilées dans sa mémoire. Si sa mémoire est effacée, son passé sera également effacé. Le futur se compose d’idées. Sans ces idées, seule l’expérience du moment présent demeure.

Comme nous pouvons le voir ci-dessus, ce célèbre physicien souligne que toute idée que nous ayons du temps absolu est fausse. La recherche effectuée en physique moderne vient le confirmer d'ailleurs. Le temps n'est pas absolu; c’est une perception variable et subjective dépendant des évènements.

François Jacob, penseur, lauréat du Nobel et professeur en génétique de renom, écrivit dans son livre Le jeu des possibles ceci à propos de la possibilité d'un retour en arrière dans le temps:

"Les films en retour rapide nous permet d'imaginer un monde où le temps s'écoulerait en arrière. Un monde dans lequel le lait se sépare du café et sort de la tasse pour retourner dans le pot à lait ; un monde où les rayons lumineux sont émis depuis les murs pour être collectés dans un piège (centre de gravité) au lieu de jaillir de la source lumineuse; un monde où la pierre revient dans la paume d'un homme par la coopération étonnante d'innombrables gouttes d'eau permettant à la pierre de sortir de l'eau. Pourtant, dans un tel monde où le temps présente ces caractéristiques contraires, les processus de notre cerveau et la manière qu'a notre mémoire de compiler l'information fonctionneraient également dans le sens inverse. La même chose vaut pour le passé et le futur et le monde nous apparaîtra tel qu'il apparaît actuellement." 42

Parce que notre cerveau fonctionne en arrangeant les événements en séquence, nous ne croyons pas que le monde fonctionne comme il décrit ci-dessus. Nous sommes persuadés que le temps fonctionne toujours en avant. Or, cette décision provient de notre cerveau. En cela, elle est tout à fait relative. Si l'information dans notre cerveau était arrangée comme un film projeté en mode retour, nous assimilerions le temps à un film projeté dans le sens inverse. Dans cette situation, le passé deviendrait le futur et le futur serait le passé. Notre mode de vie serait totalement opposé à ce que nous vivons actuellement.

En fait, nous ne pouvons pas savoir comment le temps fonctionne, s'il y a fonctionnement. Cela démontre que le temps n'est pas une réalité absolue, mais seulement une sorte de perception.

Albert Einstein, le grand physicien du 20ème siècle, démontra que le temps est une perception dans sa "Théorie générale de la relativité". Dans son livre, L'univers et Dr. Einstein (The universe and Dr. Einstein), Lincoln Barnett dit:

"Avec l'espace absolu, Einstein renonça au concept du temps absolu – d'un flux de temps constant, invariable, inexorable, universel, s'écoulant de l'infini passé vers l'infini futur. Une grande partie de l'obscurité ayant entouré la théorie de l'évolution provient de la réticence humaine à reconnaître que le sens du temps, comme l'odorat, est une forme de perception. Tout comme l'espace est simplement un ordre possible des objets matériels, le temps est simplement un ordre possible d'évènements. La subjectivité du temps est mieux expliqué avec les propres mots d'Einstein. "Les expériences d'un individu nous semblent arrangées en une série d'évènements ; dans cette série, les seuls évènements dont nous nous rappelons semblent être ordonnés selon le critère du 'plus ancien' ou du 'plus récent'. Il existe par conséquent, pour l'individu, un temps Moi, ou un temps subjectif. Ce n'est pas mesurable en soi. Je peux, en effet, associer des nombres avec des évènements, de telle sorte qu'un nombre supérieur est associé avec l'événement ultérieur plutôt que l'événement antérieur." 43

Grâce aux explications d'Einstein, nous pouvons comprendre que l'idée selon laquelle le temps avance est une réponse totalement conditionnée. Barnett citait encore Einstein dans son livre:

L'espace et le temps sont des formes d'intuition, qui ne peuvent plus être séparés de la conscience que nos notions de couleur, de forme, ou de taille. 44

futur, temps, passé futur, temps, passé

Parce que chaque événement nous est montré selon une série définie, nous pensons que le temps avance toujours. Le skieur descend toujours la montagne. La goutte d’eau tombe dans la flaque et ne s’élève pas vers le ciel. Dans cette situation, la position du skieur en haut de la montagne est le passé, tandis que la base de la montagne représente le futur. Si l’information dans notre mémoire devait être exposée à l’envers, comme si nous faisions retour rapide pour un film, ce qui est pour nous le futur, c’est-à-dire la base de la montagne, serait le passé et le passé, c’est-à-dire le haut de la montagne, serait le futur.

D'après "La théorie générale de la relativité", le temps n'est pas absolu. En dehors des séries d'évènements nous servant à le mesurer, le temps n'a pas d'existence indépendante.

Nos rêves peuvent nous aider à comprendre la relativité du temps. Dans notre sommeil, nous vivons des situations qui semblent s'étaler sur des jours alors qu'en fait, notre rêve dure à peine quelques minutes voire quelques secondes.

Prenons un exemple concret pour illustrer ce concept. Imaginons une pièce spécialement conçue avec une fenêtre. Nous y passons un certain temps. Dans cette pièce, il y a une horloge grâce à laquelle nous pouvons suivre le passage du temps. Par la fenêtre, nous pouvons assister au lever et au coucher du soleil à des intervalles réguliers. Après quelques jours, nous sommes interrogés sur la durée de notre séjour dans la pièce. Notre réponse sera calculée à partir de l'information accumulée grâce à l'horloge et au soleil. Nous répondons donc que nous sommes là depuis trois jours. Mais si l'individu qui nous a demandé de passer du temps dans la pièce nous annonce que notre séjour dure depuis deux jours, que le soleil que nous suivions par la fenêtre était artificiel, et que l'horloge fonctionnait en mode accéléré, alors nos calculs n'ont pas de sens.

Cet exemple démontre que notre science de la vitesse du passage du temps dépend des références qui changent selon la personne qui le perçoit.

Voici un autre exemple. Pour celui qui attend la fin d'une opération subie par son frère, une heure peut sembler durer une éternité. Mais si cette même personne exerce une activité agréable, elle ne comprend pas qu'une heure de temps passe si vite.

Einstein établit ce fait scientifiquement dans sa "Théorie générale de la relativité". La vitesse du passage du temps varie selon la vitesse d'un corps et sa distance avec le centre de gravité. Si la vitesse augmente, le temps se réduit, se contracte, ralentit et semble proche du point d'inertie.

futur, temps, passé futur, temps, passé

Une des jumelles effectuerait un voyage dans l’espace à une vitesse proche de la vitesse de la lumière. A son retour, trente ans plus tard, la sœur restée sur terre serait bien plus vieille que sa sœur ayant voyagé dans l’espace.

1. IL Y A TRENTE ANS
2. AUJOURD’HUI

Expliquons maintenant avec une expérience imaginée par Einstein. Prenons deux frères jumeaux. L'un reste dans ce monde et l'autre entreprend un voyage spatial durant lequel il se déplace pratiquement à la vitesse de la lumière. Lorsqu'il revient de l'espace, il découvrira que son frère jumeau est bien plus vieux que lui. La raison étant que le temps passait beaucoup plus lentement pour le frère dans l'espace. On peut imaginer le même exemple avec un père se rendant dans l'espace à bord d'une fusée voyageant à près de 99% de la vitesse du temps et le fils restant sur terre. D'après Einstein, si le père avait 27 ans et le fils trois ans au départ, trente ans après lorsque le père revient sur terre, le fils aurait 33 ans et le père seulement 30 ans. 45

La relativité du temps n'est pas relatif à l'accélération ou au ralentissement de l'horloge. Il provient du fait que tout système matériel, jusqu'aux particules du niveau subatomique, fonctionne à des rythmes différents en terme de vitesse. Dans un contexte où le temps est ralenti, le rythme cardiaque, la vitesse de division cellulaire et l'activité cérébrale seraient également ralentis. Dans cette situation, l'individu continuerait à mener sa vie comme avant, car il est inconscient du ralentissement du temps.

Le concept de la relativité du temps est révélé dans le Coran

Le temps n'est pas une réalité absolue. Les progrès de la science moderne ont définitivement prouvé qu'il s'agit d'une perception relative. Allah révélait miraculeusement dans le Coran, il y a 1400 ans, ce que la science a découvert au 20ème siècle.

Certains versets indiquent, en l'occurrence, que la vie est courte. La vie humaine d'environ 60 ans est aussi courte qu'une heure.

Le jour où Il vous appellera, vous Lui répondrez en Le glorifiant. Vous penserez cependant que vous n'êtes restés que peu de temps! (Sourate al-Isra, 52)

Et le jour où Il les rassemblera, ce sera comme s'ils n'étaient restés qu'une heure du jour et ils se reconnaîtront mutuellement... (Sourate Yunus, 45)

Dans d'autres versets, il apparaît que le temps est beaucoup plus court que les hommes ne l'imaginent.

Il dira : "Combien d'années êtes-vous restés sur terre ?" Ils diront: "Nous y avons demeuré un jour, ou une partie d'un jour. Interroge donc ceux qui comptent." Il dira : "Vous n'y avez demeuré que peu, si seulement vous saviez." (Sourate al-Muminun, 112-114)

Dans d'autres versets, il est question des différentes vitesses du temps selon les dimensions. Par exemple, pour Allah un jour équivaut à mille années. (Sourate Al-Hajj, 47) D'autres versets y font référence :

Les anges ainsi que l'esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans. (Sourate al-Ma’arij, 4)

Du ciel à la terre, Il administre l'affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul. (Sourate as-Sajda, 5)

Par le style employé dans le Coran, on comprend aisément que le temps est une perception. Allah cite un nombre de croyants (les compagnons de la caverne) qu'Il plongea dans un sommeil profond pendant 300 ans. Plus tard, lorsqu'Il les réveilla, ces compagnons croyaient être restés endormis pendant un court instant. Ils ne pouvaient pas imaginer la durée de leur sommeil:

Alors, Nous avons assourdi leurs oreilles, dans la caverne pendant de nombreuses années. Ensuite, Nous les avons ressuscités, afin de savoir lequel des deux groupes saurait le mieux calculer la durée exacte de leur séjour. (Sourate al-Kahf, 11-12)

Et c'est ainsi que Nous les ressuscitâmes, afin qu'ils s'interrogent entre eux. L'un parmi eux dit : "Combien de temps avez-vous demeuré là ?" Ils dirent : "Nous avons demeuré un jour ou une partie d'un jour." D'autres dirent : "Votre Seigneur sait mieux combien de temps vous y avez demeuré…" (Sourate al-Kahf, 19)

La situation dont il est question dans le verset suivant prouve que le temps est une perception psychologique :

Ou comme celui qui passait par un village désert et dévasté : "Comment Allah va-t-Il redonner la vie à celui-ci après sa mort ?" dit-il. Allah donc le fit mourir et le garda ainsi pendant cent ans. Puis Il le ressuscita en disant : "Combien de temps as-tu demeuré ainsi ?" "Je suis resté un jour, dit l'autre, ou une partie de la journée." Allah dit : "Non ! Tu es resté cent ans. Regarde donc ta nourriture et ta boisson : rien ne s'est gâté; mais regarde ton âne... Et pour faire de toi un signe pour les gens. Regarde ces ossements, comment Nous les assemblons et les revêtons de chair." Et devant l'évidence, il dit : "Je sais qu’Allah est omnipotent." (Sourate al-Baqarah, 259)

Ces versets témoignent de la nature relative et non absolue du temps. Cela signifie que le temps varie selon les perceptions du percepteur. Il ne s'agit donc pas d'une existence concrète existant par soi-même en dehors du percepteur.

La relativité du temps explique la réalité du destin

Le temps n'est pas un concept concret, mais un concept qui varie selon les perceptions. Ainsi un laps de temps qui correspond pour nous à des millions d'années se résume à un instant pour Allah. Une durée de 50.000 ans pour nous équivaut à un seul jour pour Gabriel et les autres anges.

Ce point est essentiel pour la compréhension de l'idée de destin. Le destin est l'ensemble des événements passés, présents, futurs créés par Allah en un "seul moment". Cela signifie par conséquent, que chaque événement, depuis la création de l'univers jusqu'au jour dernier, a déjà eu lieu et s'est déjà achevé aux yeux d’Allah. Nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à saisir la notion de destin. Ils ne comprennent pas comment Allah peut déjà avoir connaissance des situations qui ne se sont pas encore produites ni comme le passé et le futur ont déjà eu lieu selon Allah. De notre point de vue, les événements qui ne se sont pas produits sont des évènements à venir, parce que nous vivons en rapport avec le temps créé par Allah. Nous ne pouvons donc rien savoir sans l'information dans nos mémoires. En nous faisant habiter ce monde d'épreuves, Allah ne nous a pas accordé la mémoire de ce que nous qualifions de "futur". Par conséquent, nous n'avons aucune emprise sur l'avenir. Or Allah n'est lié ni par le temps ni par l'espace. Il est Celui Qui a déjà créé toutes ces choses à partir du néant. Aussi le passé, le présent et le futur reviennent au même pour Allah. De Son point de vue, tout s'est déjà produit. Il n'a nul besoin d'attendre pour connaître le résultat d'une action. Le début et la fin d'un événement sont connus de Lui en un seul instant. Par exemple, Allah savait donc déjà quelle fin attendait Pharaon avant même de Lui avoir envoyé Moïse, avant même que Moïse ne soit né et avant même que l'Egypte ne devienne un royaume. Tous ces évènements y compris la mort de Pharaon correspondaient à un instant unique aux yeux d’Allah. En outre, selon Allah, les souvenirs du passé n'existent pas. Le passé et le futur sont toujours présents au même moment pour Lui.

Nous pouvons comparer notre vie à une bande vidéo où il n'est pas possible d'accélérer le film. Allah, pour Sa part, voit le film en entier d'un seul coup en un instant, car Il en est le Créateur et c’est donc Lui qui en a déterminé tous les détails. Tout comme nous sommes capable de voir le début, le milieu et la fin d'une règle à mesure, Allah cerne en un moment, du début à la fin, le temps auquel nous sommes soumis. En revanche, les humains sont amenés à connaître les événements seulement quand le temps, pour eux, pour connaître le destin qui leur est réservé par Allah est bel et bien venu. C’est ainsi que chaque individu rencontre son destin. Les vies de quiconque a déjà été créé et sera créé, dans ce monde et le suivant, sont présentes auprès d’Allah dans tous leurs détails. Les destinées de tous les éléments vivants – les planètes, les végétaux et les choses – ainsi que celles des milliards d'êtres humains sont consignées dans la mémoire éternelle d’Allah. Elles resteront écrites sans jamais être perdues ou diminuées. La réalité du destin est l'une des manifestations de la grandeur éternelle d’Allah, de Sa puissance et de Son pouvoir, d'où Son attribut de Protecteur (Al-Hafiz).

Le concept du passé provient de l'information dans notre mémoire

En raison des suggestions que nous recevons, nous nous imaginons vivre dans des divisions séparées de temps : le passé, le présent et le futur. Cependant, le concept du "passé" découle de ce que contient notre mémoire. Par exemple, notre premier jour à l'école est un morceau d'informations dans notre mémoire et fait donc partie de ce que nous qualifions de "passé". C’est pourquoi les événements futurs ne sont pas dans notre mémoire. Ce que nous ne savons pas fait donc partie du futur. Tout comme nous avons vécu le passé, nous avons vécu le futur, seulement ces événements n'ont pas été envoyés vers notre mémoire. Alors nous n'en avons pas la connaissance.

mémoire, futur, temps, passé

1. PASSE, 2. PRESENT, 3. FUTUR

Si Allah avait placé les événements futurs dans notre mémoire, alors le futur deviendrait le passé pour nous. Par exemple, un trentenaire dispose de trente années de souvenirs dans sa mémoire, c’est pourquoi il a un passé de trente ans. Si sa mémoire était informée des événements entre l'âge de trente ans et de soixante-dix ans, alors pour ce trentenaire, ses trente ans déjà écoulés et les futurs quarante années suivantes deviendraient le passé. La présence du passé et du futur dans la mémoire signifie qu'il s'agit d'un vécu.

mémoire, futur, temps, passé

1. PASSE, 2. PRESENT, 3. FUTUR, 4. Mémoire, 5. Réflexion

Le passé d’un individu est constitué d’informations localisées dans sa mémoire. Si la mémoire de cet individu venait à s’effacer, son passé disparaîtrait. Le futur est composé de pensées humaines. Nous faisons des plans pour le futur auxquels nous songeons. Mais si nos pensées étaient détruites, il ne resterait plus de concept du futur. Si notre mémoire et nos pensées nous étaient retirés, il ne nous resterait plus que le moment de l’expérience, à savoir ce moment précis.

Allah nous a permis de percevoir les événements selon un ordre défini, du passé vers le futur. Aussi ne nous a-t-Il pas informé du futur en nous en instillant l'information dans notre mémoire. Le futur ne fait pas partie de notre mémoire, mais tous les êtres humains, passés et à venir, sont dans la mémoire éternelle d'Allah. Pour donner une image, c’est comme si la vie humaine était un film terminé. Celui qui ne peut pas appuyer sur le bouton avance rapide voit sa vie défiler au gré des événements successifs qui la jalonnent. Il s'imagine à tort que ce qu'il n'a pas encore vu appartient au futur.

Le passé et le futur sont les nouvelles de l'invisible

Dans des versets, Allah révèle qu'Il est le Seul à connaître ce qui est secret, invisible et inconnu:

Dis: "O Allah, Créateur des cieux et de la terre, Connaisseur de tout ce que le monde ignore comme de ce qu'il perçoit, c'est Toi qui jugeras entre Tes serviteurs ce sur quoi ils divergeaient." (Sourate az-Zumar, 46)

Dis: "La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite vous serez ramenés à Celui Qui connaît parfaitement le monde invisible et le monde visible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez." (Sourate al-Jumu'a, 8)

Dieu dit: "O Adam, informe-les de ces noms." Puis quand celui-ci les eut informés de ces noms, Allah dit: "Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce que vous cachez ?" (Sourate al-Baqarah, 33)

Généralement, le terme "secret" fait référence uniquement à l'inconnu du passé. Or le passé et le futur sont tout deux secrets. Ceux qui vivaient dans le passé et ceux qui vivront à l'avenir sont sous le regard d’Allah. Il accorde néanmoins une partie de Sa science à la mémoire des hommes. Ainsi, lorsqu’Allah accorda la connaissance du passé dans certains versets, Il rappela au Prophète Mohammed (pbsl) qu'il s'agissait d'informations de l'invisible:

Voilà quelques nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons. Tu ne les savais pas, ni toi ni ton peuple, avant cela. Sois patient. La fin heureuse se sera aux pieux. (Sourate Hud, 49)

Ce sont là des récits inconnus que Nous te révélons. Et tu n'étais pas auprès d'eux quand ils se mirent d'accord pour comploter. (Sourate Yussuf, 102)

Allah accorda au Prophète Mohammed des informations à propos de ce qui ne s'était pas encore produits et qui en cela, constituaient des nouvelles de l'invisible à propos du futur. La prise de La Mecque (Sourate al-Fath, 27) et la victoire des Grecs sur les païens (Sourate ar-Rum, 3-4) avaient été révélées au Prophète Mohammed avant leur occurrence. La description des signes du jour du jugement et de la fin des temps (faisant partie de l'invisible) par le Prophète Mohammed montre qu’Allah les lui apprit.

Allah explique dans le Coran que les nouvelles de l'invisible sont transmises aux prophètes et à quelques pieux croyants. Par exemple, Joseph fut informé que le piège organisé par ses frères n'allait aboutir à rien. (Sourate Yussuf, 15) La mère de Moïse apprit que son fils allait échapper à la cruauté de Pharaon pour devenir prophète. (Sourate al-Qasas, 7)

Finalement, tout ce que nous appelons passé et futur fait partie de la science de l'invisible caché auprès d’Allah. Il accorde une partie de cette connaissance à ceux qu'Il choisit, au moment où Il le décide. Les événements qui deviennent visibles et observables sont assimilés par les êtres humains comme étant des événements passés.

L'importance de la soumission au destin

destin

Tout comme il est impossible de changer son passé, il est impossible de changer son futur. Les individus anxieux et stressés éprouvent stress et anxiété dans la vie quotidienne parce qu'ils ne se soumettent pas à leur destin.

Le fait que le passé et le futur aient déjà été créés par Allah et que tout s'est déjà produit aux yeux d'Allah, démontre une importante vérité. Tout le monde est complètement soumis à son destin. L'homme ne peut modifier ni son passé, ni son futur parce que comme le passé, le futur a déjà eu lieu. Tout dans le futur est déjà déterminé : le lieu et l'endroit des événements, ce qu'il mangera, à qui il parlera, ce qu'il discutera, combien d'argent il gagnera, quelle maladie il attrapera, le moment, le lieu et la manière dont il mourra. Toutes ces informations sont déjà connues d’Allah, car elles sont dans Sa mémoire. Mais elles ne sont pas encore dans celle de l'être humain.

Ceux qui s'inquiètent et se tourmentent à propos de futur, se torturent inutilement, puisque le futur est déjà écrit. Quoiqu'ils fassent, ils ne peuvent pas changer les choses.

Attention, à ce stade, il faut éviter une erreur de compréhension de la notion de destinée. Certains pensent que ce que leur réserve leur destin aura lieu de toutes façons et qu'il n'y a rien qu'ils puissent faire. Certes tout est déjà déterminé par le destin. Avant qu'un événement ne se produise, il existe déjà pour Allah et est inscrit, en détails, dans l'Ecriture Mère (Lawh Mahfuz). Or Allah accorde à chacun le sentiment qu'il peut changer les choses et opérer ses propres décisions. Si une personne souhaite boire de l'eau, elle ne va pas dire : "Si c’est mon destin, je boirai de l'eau." Et attendre sans faire le moindre mouvement. Elle va se lever, prendre un verre, le remplir d'eau et boire. En réalité, elle va voir une quantité d'eau prédéterminée dans un verre prédéterminé. Elle a néanmoins l'impression qu'elle agit de sa propre volonté. C’est précisément ce qui se produit à chaque geste tout au long de sa vie. Celui qui se soumet à Allah et au destin d’Allah sait que tout ce qu'il entreprend est selon la volonté d’Allah bien qu'il ait le sentiment d'autonomie. En revanche, celui qui ne se soumet pas à Allah et au destin conçu par Allah suppose à tort que ce qu'il fait est le fruit de son intelligence et de son pouvoir.

ALLAH SAIT ET VOIT NOTRE PASSE ET NOTRE FUTUR EN UN INSTANT

destin

Sur cette image, un groupe de personnes ne voit pas la voiture et ceux dans la voiture ne voient pas les autres. En cet instant particulier, les deux groupes sont inconscients l’un de l’autre. Mais celui qui observe cette image à distance et sous un autre angle verra les deux points de vue simultanément. Le même phénomène se produit dans la vie humaine.

Nous disposons des concepts du passé et du futur et parce que nous sommes limités par le temps, nous sommes capables de percevoir notre futur uniquement à mesure que le temps passe. Quant à Allah, dans la mesure où Il n'est lié ni par le temps ni par l’espace, Il voit notre passé, notre futur et notre présent en un seul instant, de façon claire et vivante. Par exemple, le coup de frein brutal donné par le conducteur quand il voit des piétons sur la route est connu et déjà vécu aux yeux d’Allah.

Lorsque le croyant apprend qu'il a contracté une maladie, il sait que la maladie fait partie de sa destinée et il s'en remet à Allah. Il considère que puisqu’Allah l'a intégré à sa destinée, cela lui apportera certainement un bien. Il ne reste pas pour autant  sans agir, s'imaginant que si son destin veut qu'il aille mieux, il ira mieux. Au contraire, il prend toutes les précautions possibles : il se rend chez son médecin, il soigne son régime et prend ses médicaments. Il n'oublie pas néanmoins que l'efficacité du médecin et du traitement ainsi que l'issue de la maladie font tous partie de sa destinée. Il sait que toute ceci fait partie de la mémoire d’Allah et existait déjà avant sa naissance. Dans le Coran, Allah révèle que les évènements jalonnant la vie des hommes sont déjà consignés dans un livre:

Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé. Cela est certes facile à Allah, afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné. Et Allah n'aime point tout présomptueux plein de gloriole. (Sourate al-Hadid, 22-23)

C’est pourquoi quiconque a foi en le destin ne sera pas ennuyé ni désespéré par ce qui lui arrive. Au contraire, il fait preuve de confiance et de soumission à Allah. Allah a déterminé en avance tout ce que vit la personne. Il nous a par ailleurs enjoint de ne pas nous désoler pour ce qu'il advient et de nous montrer satisfaits des bienfaits qu'il nous accorde. Les difficultés, tout comme la richesse et le succès, sont déterminés par Allah. Ces éléments du destin prédéterminé par notre Seigneur visent à éprouver les êtres humains. Comme l'indique un verset: "… Le commandement d’Allah est un décret inéluctable." (Sourate al-Ahzab, 38)

destin

Avant même que la voiture ne soit fabriquée, son destin détermine de quelle couleur elle sera, qui en sera l’acheteur et ce qu'il en restera sur le terrain vague.

Dans un autre verset, Allah dit: "Nous avons créé toute chose avec mesure." (Sourate al-Qamar, 49) Les êtres humains ainsi que tous les êtres animés et inanimés, le soleil, la lune, les montagnes et les arbres, ont leur destin déterminé par Allah. Ainsi un vase ancien se brise au moment arrêté par son destin. Alors même qu'il était en phase de fabrication, étaient déjà convenu les propriétaires de ce vase centenaire, sa localisation et des autres objets environnants. La conception de ce vase et ses couleurs était déjà déterminées en avance par son destin. Allah savait l'heure, le jour, la minute, la manière de sa disparition. Tout ce qui avait trait à ce vase existait déjà aux yeux d’Allah en un seul instant. En revanche l'individu qui brisa le vase n'avait pas idée de son geste jusqu'à l'instant où il brisa précisément le vase. C’est pourquoi Allah invite les hommes à ne pas s'attrister sur les choses qui ont pu leur échapper. Ce qui leur a échappé fait en fait partie de leur destin et ils ne peuvent rien y changer. Les hommes doivent tirer les leçons de leur destin, voire l'objectif et les bénéfices de ce qui leur arrive. Ils doivent systématiquement s'incliner devant l'infinie miséricorde, compassion et justice de notre Seigneur, Qui créa leur destin et protège Ses serviteurs.

Ceux qui négligent cette vérité sont torturés par l'angoisse et la crainte. Ils s'inquiètent pour l'avenir de leurs enfants. A quelle école iront-ils ? Quelle profession exerceront-ils ? Seront-ils en bonne santé ? Quel sera leur avenir ? Ces questions les tourmentent alors que chaque instant de la vie de l'homme est prédéterminé par Allah, qu'il s'agisse de la formation de sa première cellule, du jour où il apprend à lire et à écrire, de son premier examen, de son premier emploi, de l'endroit et la manière dont il mourra. Tous ces éléments sont dissimulés dans la mémoire d’Allah. Ainsi à ce moment précis, quelqu'un est au stade fœtal, à l'école primaire ou à l'université. Tous font partie de la mémoire d’Allah en un seul instant, en même temps que celui qui célèbre son trente-cinquième anniversaire, celui qui entame son premier jour de travail, celui qui voit les anges après sa mort, lorsqu'il est enseveli et lorsqu'il rendra ses comptes à Allah le jour du jugement.

Par conséquent, quelle est l'utilité de s'inquiéter et d'entretenir des craintes à propos d'une vie où chaque seconde a été vécue et est présente dans la mémoire d’Allah. Quoique nous fassions, tout le monde vivra la vie décidée par Allah.

L'individu pourvu de conscience et d'intelligence comprend alors qu'il doit se soumettre humblement à Allah et au destin qu'Il lui a associé. En réalité, tout le monde est déjà soumis à Allah. Qu'on le veuille ou non, on vit soumis au destin créé par Allah. Quiconque renie son destin est un négateur, parce qu'il est destiné à être un négateur.

destin

Toute chose existante est créée avec un destin. Avant qu'un vase ne soit produit, sont déjà déterminés auprès d’Allah son fabricant, son style, son acheteur, son origine, sa destination, sa disposition dans une maison, le moment et la manière dont il sera brisé.

Ceux qui se soumettent volontiers à Allah peuvent espérer l'agrément d’Allah, Sa miséricorde et entrer enfin au paradis. Leur vie sera empreinte de bien-être, de sécurité, de bonheur aussi bien dans ce monde que dans le suivant. En se soumettant à Allah, l'individu sait, en effet, que rien n'égale le destin qu’Allah lui réserve. Il n'a donc rien à craindre. Cet individu fera néanmoins de son mieux, car il sait que ces efforts sont partie intégrante de sa destinée. Quoiqu'il fasse, il sait qu'il n'a pas la possibilité de modifier ce qui est écrit.

Le croyant se soumettra au destin arrêté par Allah. Confronté aux événements, il s'efforcera de comprendre le sens et l'objectif de ce qui lui arrive, de prendre des précautions et d'améliorer les choses. Il sera, par ailleurs, conforté par le fait que tout découle de son destin et qu’Allah a déterminé la meilleure chose. Allah mentionne, par exemple, les mesures prises par Jacob pour la sécurité de ses enfants. Afin de sensibiliser ses fils contre la malice humaine, Jacob leur conseilla de pénétrer dans la ville par des portes différentes tout en leur rappelant que cela n'aurait aucune influence sur ce qui était défini dans leur destin:

Et il dit: "O mes fils, n'entrez pas par une seule porte, mais entrez par des portes séparées. Je ne peux cependant vous être d'aucune utilité contre les desseins d’Allah. La décision n'appartient qu'à Allah: en Lui je place ma confiance. Et que ceux qui placent en Lui leur confiance la place en Lui seul." (Sourate Yussuf, 67)

Les hommes peuvent tout tenter, mais ils ne seront jamais à même de changer leur destinée, comme le souligne le verset suivant:

Puis Il fit descendre sur vous, après l'angoisse, la tranquillité, un sommeil qui enveloppa une partie d'entre vous, tandis qu'une autre partie était soucieuse pour elle-même et avait des pensées sur Allah non conformes à la vérité, des pensées dignes de l'époque de l'ignorance. Ils disaient : "Est-ce que nous avons une part dans cette affaire ?" Dis : "L'affaire toute entière est à Allah." Ce qu'ils ne te révèlent pas, ils le cachent en eux-mêmes : "Si nous avions eu un choix quelconque dans cette affaire, disent-ils, Nous n'aurions pas été tués ici." Dis : "Eussiez-vous été dans vos maisons, ceux pour qui la mort était décrétée seraient sortis pour l'endroit où la mort les attendait. Ceci afin qu’Allah éprouve ce que vous avez dans vos poitrines, et qu'Il purifie ce que vous avez dans vos cœurs. Et Allah sait ce qu'il y a dans les cœurs". (Sourate al-Imran, 154)

D'après ce verset, nul ne peut échapper à sa mort si la mort est écrite dans son destin. Les moyens et les méthodes employés pour fuir la mort sont même déterminés par le destin. Allah rappelle aux êtres humains que les éléments du destin visent à les éprouver et à purifier leurs cœurs. Dans le Coran, il est dit que la mort de chaque individu est arrêtée par Allah tout comme la conception d'un enfant se fait avec la permission d’Allah.

Et Allah vous a créés de terre, puis d'une goutte de sperme, Il vous a ensuite établis en couples. Nulle femelle ne porte ni ne met bas sans qu'Il le sache. Et aucune existence n'est prolongée ou abrégée sans que cela soit consigné dans un livre. Cela est vraiment facile pour Allah. (Sourate al-Fatir, 11)

Les versets suivants expliquent que chaque acte est consigné par écrit et que ce que les habitants du paradis vivent a déjà été vécu. La vie au paradis fait pour nous partie de l'avenir. Mais dans la mémoire d’Allah, des hommes vivent déjà au paradis, conversant et festoyant à loisir. Avant notre naissance, le futur de l'humanité de ce monde et du suivant est déjà connu d’Allah en un instant et est conservé dans la mémoire divine.

Et tout ce qu'ils ont fait est mentionné dans les registres. Tout fait, petit et grand, est consigné. Les pieux seront dans des jardins et parmi des ruisseaux, dans un séjour de vérité, auprès d'un Souverain omnipotent. (Sourate al-Qamar, 52-55)

Grâce au Coran, on comprend que le temps, aux yeux d’Allah, est un instant unique et que pour Lui il n'y a ni passé ni futur. Certains événements relevant du futur pour nous sont décrits dans le Coran comme ils existaient depuis longtemps, parce que le passé et le futur furent créés par Allah en un seul instant. Par conséquent, une chose supposée se produire dans le futur s'est en fait déjà produite, mais puisque nous ne pouvons pas le comprendre, nous l'assimilons au futur. Prenons l'exemple de ces versets relatant les comptes que devront rendre à Allah les êtres humains:

Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés, sauf ceux qu’Allah voudra [épargner]. Puis on y soufflera, et les voilà debout à regarder. Et la terre resplendira de la lumière de son Seigneur; le Livre sera déposé, et on fera venir les prophètes et les témoins; on décidera parmi eux en toute équité et ils ne seront point lésés; et chaque âme sera pleinement rétribuée pour ce qu'elle aura œuvré. Il connaît mieux ce qu'ils font. Et les impies seront dirigés par groupes vers l'enfer. Puis quand ils y parviendront, ses portes s'ouvriront et ses gardiens leur diront : "Des messagers parmi vous ne vous sont-ils pas venus, vous récitant les versets de votre Seigneur et vous avertissant de la rencontre de votre jour que voici ?" "Oui, nous l'avons été !" répondront les damnés. Mais l'arrêt de damnation des infidèles aura été déjà publié ; aussi s'entendront-ils dire : "Entrez par les portes de l'enfer, pour y demeurer éternellement." Qu'il est mauvais le lieu de séjour des orgueilleux ! Et ceux qui avaient craint leur Seigneur seront conduits par groupes au paradis. Puis, quand ils y parviendront et que ses portes s'ouvriront, ses gardiens leur diront: "Salut à vous ! Vous avez été bons : entrez donc, pour y demeurer éternellement." (Sourate az-Zumar, 68-73)

Suivent d'autres exemples:

Alors chaque âme viendra accompagnée d'un conducteur et d'un témoin. (Sourate Qaf, 21)

Et le ciel se fendra et sera fragile, ce jour-là. (Sourate al-Haqqah, 16)

Et les rétribuera pour ce qu'ils auront enduré, en leur donnant le paradis et des vêtements de soie, ils y seront accoudés sur des divans, n'y voyant ni soleil ni froid glacial. (Sourate al-Insan, 12-13)

L'enfer sera pleinement visible à celui qui regardera... (Sourate an-Nazi’at, 36)

Aujourd'hui, donc, ce sont ceux qui ont cru qui rient des infidèles (Sourate al-Mutaffifin, 34)

Et les criminels verront le feu. Ils seront alors convaincus qu'ils y tomberont et n'en trouveront pas d'échappatoire. (Sourate al-Kahf, 53)

Dans les versets précédents, les événements ayant lieu après la mort sont décrits comme s'ils étaient déjà achevés. Parce qu’Allah n'est pas limité par la dimension temporelle comme nous le sommes. Allah a voulu ces évènements dans l’intemporalité, les êtres humains les ont accomplis, vécus et amenés à leur terme. Les versets ci-dessous révèlent que chaque occurrence, petite ou grande, est connue d’Allah et inscrite dans un registre.

Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, tu n'accompliras aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où tu l'entreprendras. Il n'échappe à ton Seigneur ni le poids d'un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. (Sourate Yunus, 61)

 

NOTES

40- Tim Folger, "From Here to Eternity", Discover, Décembre 2000, p. 54
41- Tim Folger, "From Here to Eternity", Discover, Décembre 2000, p. 54
42- François Jacob, Le jeu des possibles, University of Washington Press, 1982, p. 111
43- Lincoln Barnett, The Universe and Dr. Einstein, William Sloane Associate, New York, 1948, p. 52-53
44- Lincoln Barnett, The Universe and Dr. Einstein, William Sloane Associate, New York, 1948, p. 17
45- Paul Strathern, The Big Idea: Einstein and Relativity, Arrow Books, 1997, p. 57
5 / total 10
Vous pouvez lire le livre La Matière: L’autre Nom De L’illusion de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top